Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

Groupe des Agences CENTURY 21 de PARIS en région ILE-DE-FRANCE

L'actualité de des Agences CENTURY 21 de PARIS

Paris centre : la fusion est en route

Publiée le 02/07/2018

 

Approuvé par l’Assemblée Nationale en février 2017 et promulguée en novembre, la loi relative au « statut de Paris et à l’aménagement métropolitain » est en cours. Au centre de son application : la fusion des quatre premiers arrondissements parisiens.

Même si le Sénat ne l’avait pas validée, la fusion des 1er, 2ème, 3ème et 4ème arrondissements de Paris est en marche avec un seul maire à l’horizon des prochaines élections municipales. Une nouvelle physionomie administrative se dessine, même si les arrondissements conserveront leurs codes postaux respectifs.

 

Les conditions

Outre cette réduction de quatre à un pour la Rive Droite du cœur historique de la capitale, il s’agissait par cette loi de rééquilibrer la représentativité des arrondissements. Reste à définir des points importants comme l’emplacement de la future Mairie centrale et le nom du futur super arrondissement.

Si le Conseil de Paris penche pour une Mairie centrale dans l’actuelle mairie du IIIème, la majorité des parisiens ayant participé à la concertation menée avec les conseils de quartiers ont des avis un peu divergents. En effet, ils verraient plutôt une Mairie centrale dans les locaux du IVème, tandis que la mairie du Ier deviendrait « pôle de développement économique », celle du IIème « pôle social et solidaire » et celle du IIIème un lieu consacré « à la vie culturelle et associative ». Réponse avant la fin de l’année.

La Maire de Paris Anne Hidalgo a annoncé vouloir faire un référendum sur ces sujets auprès des habitants inscrits sur les listes électorales des arrondissements concernés. Le vote devrait avoir lieu en octobre prochain.

 

Fusion et marché immobilier

Cette fusion annoncée jouera naturellement sur le marché immobilier. Ces quatre arrondissements sont aujourd’hui les moins densément peuplées de la capitale (environ 100 000 habitants sur l’ensemble là où le seul XVème en compte plus de 220 000), notamment en raison de la proportion élevée de logements inoccupés (20% environ). Ils font partie du cercle des huit arrondissements parisiens à avoir un prix moyen du m² supérieur à 10 000 €, leur valeur patrimoniale élevée étant renforcée par la présence sur ces secteurs de 45% des bâtiments classés ou inscrits. Le calcul  du prix moyen du m² lissé sur l’ensemble hissera probablement le super arrondissement du centre au 3ème rang des plus onéreux de la capitale, derrière les VIIème et VIème et devant le Vème. Au sein de l’ensemble, les prix devraient aussi s’ajuster, mais gardons à l’esprit que les moyennes ne considèrent pas les disparités entre quartiers et immeubles.

Notre actualité