Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus X

L'actualité de des Agences CENTURY 21 de PARIS

Voyage au royaume du plissé de Mariano Fortuny au Palais Galliéra (à Paris 16è)

Publiée le 17/10/2017

 

Il était né en Espagne mais fut adopté par Venise la Sérénissime qui lui consacra d’ailleurs un musée. Mariano Fortuny y Madrazo, né en 1871 et mort en 1949, était fils de peintre et ses premières inclinations artistiques le portèrent naturellement vers cette discipline.

Mais cette personnalité éminemment curieuse, riche de goûts éclectiques s’intéressa aussi à la photographie et à la gravure, à la mise en scène et à l’éclairage, et même au design de mobilier et de luminaires, avant de se fixer sur le textile, une orientation que Mariano Fortuny prend dès 1906, à l’âge de trente-cinq ans, avec la création de châles en voile de soie imprimée nommés « Cnossos », s’inspirant de la céramique crétoise. Puis l’artiste invente le fameux plissé « fortuny » qui devient une véritable signature, fait sa gloire et reste aujourd’hui un modèle de modernité et d’élégance parfaitement intemporelle.

Lignes droites et fluidité

Farouche défenseur de la libération du corps féminin, privilégiant le confort apporté par des lignes droites « sans taille », marquées par la souplesse et la fluidité, Mariano Fortuny s’ingénie à revisiter l’Antiquité, le Moyen-Age ou encore la Renaissance, sans omettre les influences japonaises byzantines ou encore persanes. Son talent et son travail sont d’ailleurs largement évoqués dans l’œuvre d’un autre grand maître : Marcel Proust lui-même.

Magnifier chaque tissu

C’est là l’une des grandes qualités de son travail et non des moindres : la créativité prolixe de Mariano Fortuny lui permet non seulement de valoriser toute matière mais également les couleurs et les effets. Il travaille des impressions aussi complexes que subtiles qui font de chacune de ses créations des pièces uniques.

Au fil de l’exposition « Fortuny, un espagnol à Venise » présentée au Palais Galliéra – Musée de la Mode de la Ville de Paris, les visiteurs pourront ainsi admirer une centaine de pièces illustrant la richesse du talent du créateur et ses différentes inspirations. Parmi elles, des robes portées par de grandes dames éprises de mode comme la Comtesse Greffulhe et sa fille Elaine ou encore Oona Chaplin et bien d’autres, silhouettes féminines épurées découvrant le bien-être indissociable du confort à travers les créations souples et sans entraves d’un artiste décidément précurseur.

A noter que, pour le Palais Galliéra, l’exposition « Fortuny, un espagnol à Venise » clôture la saison espagnole du musée, évènement débuté avec une exposition consacrée à Balenciaga au Musée Bourdelle et poursuivie avec « Costumes espagnols, entre ombre et lumière » présentée place des Vosges à la Maison de Victor Hugo. C’est donc en ses murs que s’achève aujourd’hui et en beauté ce cycle qui nous emporte au royaume d’une élégance maîtrisée mais parfaitement sereine. A ne pas manquer !

 

« Fortuny, un espagnol à Venise » - Exposition

Du mercredi 4 octobre 2017 au samedi 7 janvier 2018 – Tous les jours sauf les lundis de 10h00 à 18h00. Les jeudis de 10h00 à 21h00

Palais Galliéra – Musée de la Mode de la Ville de Paris

10, avenue Pierre 1er de Serbie à Paris 16ème arrondissement.

 

Payant. réservation conseillée.

 

Comment s’y rendre ?

En métro : ligne 9 (station Alma Marceau ou Iéna)

En Vélib’ : stations face au 2 avenue Marceau et au 4 rue de Longchamp à Paris 16ème arrondissement.

 

Crédit Photo : Robe Delphos. Collections Plais Galliéra. Copyright L. Degrâces et P. Ladet/Galliéra/Roger-Viollet